Les faucons républicains prêts à sanctionner les pays aidés par Cuba...

Marco Rubio et d'autres sénateurs républicains ont déposé un projet de loi visant à « sanctionner » les pays qui font appèl à des missions médicales cubaines. Dans ce projet de loi, ces pays sont qualifiés de complices de la traite des êtres humains... Signez notre pétition !

Les sénateurs Rick Scott, Marco Rubio et Ted Cruz (les deux derniers d’origine cubaine) visent ainsi les recettes que reçoit Cuba en échange de ses missions médicales, qu’ils estiment à quelque 7 milliards de dollars par an.

Le projet de loi, intitulé « Stop aux profits pour le régime cubain », appelle le ministère des Affaires étrangères à identifier les pays accueillant des missions médicales et d’en tenir compte lors de l'élaboration du rapport sur la traite des êtres humains dans le monde.

Les auteurs du projet de loi précisent que ces pays ne seront pas sanctionnés pour autant qu'ils rémunèrent directement les professionnels, publient les contrats et ne versent pas de paiements supplémentaires à Cuba pour leur travail.

« Raul Castro et Miguel Diaz-Canel font passer ces missions médicales pour humanitaires, mais, en réalité, elles vont remplir les caisses qui leur servent à financer l'oppression du peuple cubain. Ce projet de loi permettra de montrer clairement qui sont leurs complices au niveau international », a déclaré le sénateur Ted Cruz.

Pour sa part, Rick Scott affirme que Cuba « se sert de la pandémie de coronavirus pour faire du profit aux dépens de ces médecins » et estime que « tout pays qui sollicite l’aide médicale de Cuba soutient la traite des êtres humains ».

Depuis la pandémie, Cuba a envoyé différentes missions médicales dans des pays tels que l'Italie et Andorre, mais aussi en Amérique latine et dans les Caraïbes, notamment en Jamaïque et au Honduras. Tous ces pays ont demandé cette aide au gouvernement cubain.

Ces demandes interviennent en cas de crise, comme c'est le cas actuellement avec la pandémie, mais aussi à d’autres moments, par exemple lorsque des pays ont besoin de plus de médecins qu'ils n'en ont eux-mêmes, veulent renforcer des domaines médicaux spécifiques, ou encore assurer des soins de santé dans des zones reculées ou à haut risque où les médecins locaux ne se rendent pas.

Actuellement, quelque 28 000 médecins cubains exercent dans 59 pays, dont 37 dans le cadre de la lutte contre le COVID-19. Au fil des années, Cuba a envoyé au total plus de 400 000 travailleurs de la santé dans 164 pays d'Afrique, d'Amérique du Nord et du Sud, du Moyen-Orient et d'Asie.

À Cubanismo.be, nous trouvons cette loi particulièrement abjecte, hypocrite et cynique. Après avoir sacrifié leurs propres concitoyens à la soif de profit des riches lors de la crise du COVID, les Républicains s’attaquent maintenant sans vergogne à la solidarité internationale dans la lutte contre une pandémie qui continue de progresser sur le continent américain. Cuba exporte du personnel médical et infirmier plutôt que des armes et de bombes. Nous estimons que les brigades médicales cubaines présentes dans le monde entier méritent le prix Nobel de la paix. C’est aussi votre avis ? Dans ce cas, signez notre pétition, qui circule désormais aussi aux États-Unis. Vous trouvez davantage d'informations à ce sujet sur notre site.

Cubadebate