Un médicament cubain est utilisé contre le coronavirus en Chine

La Chine utilise actuellement un médicament cubain pour le traitement de patients atteints de la Pneumonie de Wuhan, causée par le coronavirus 2019-nCoV.

L'antiviral recombinant Interferon alpha 2B (IFNrec), un produit de pointe de la biotechnologie cubaine, est l'un des médicaments utilisés pour combattre l'épidémie qui a déjà contaminé quelque 25 000 personnes et entraîné près de 500 décès.

Le médicament est produit depuis le 25 janvier par la joint-venture ChangHeber, située à Changchun, dans la province chinoise de Jilin. Il a été choisi par la Commission nationale de la santé de Chine « pour son potentiel de guérison des maladies respiratoires », a déclaré l'ambassadeur de Cuba en Chine, Carlos Miguel Pereira.

L'IFNrec est utilisé contre des infections virales causées par le HIV, la papillomatose respiratoire récurrente causée par le papillomavirus humain, le condyloma acuminatum et l'hépatite type B et C. En outre, il est efficace dans les thérapies contre divers types de cancer.

L'entreprise ChangHeber, tout comme Biotech et Changchun Heber Biological Technology, est le résultat d'une collaboration entre Cuba et la Chine dans le domaine de la biotechnologie, « un secteur offrant de larges perspectives pour la mise en œuvre de projets communs », selon la presse cubaine.

La rapide propagation du coronavirus, dont on recense actuellement des cas dans une vingtaine de pays, a mis le monde en état d'alerte et l'Organisation mondiale de la santé a décrété l'urgence internationale face au virus. Selon les autorités cubaines, il n'y a actuellement pas de cas confirmés sur l'île, bien que des personnes présentant « les symptômes caractéristiques de cette maladie » aient été placées en isolement.

Oncuba