Le blocus : pas de ventilateurs pulmonaires pour Cuba

Encore un exemple du caractère meurtrier du blocus étasunien contre Cuba :

Cuba ne pourra pas acquérir de ventilateurs pulmonaires auprès de plusieurs de ses fournisseurs habituels car deux entreprises fabriquant ce matériel médical ont été rachetées par une société américaine. Ces appareils sont des éléments clés dans la prise en charge des personnes qui sont dans un état grave et critique par le COVID-19.

Medicuba, entité d’exportation et d’importation du ministère de la Santé publique, a été informée que les fabricants IMT Medial AG et Acutronic avaient été rachetés par la société américaine Vyaire Medical Inc. basée dans l'Illinois, qui a communiqué que "la ligne directrice de l'entreprise que nous avons aujourd'hui est de suspendre toutes les relations commerciales avec Medicuba".

La dénonciation a été faite sur son compte Twitter par le directeur général de l'Amérique latine et des Caraïbes du ministère cubain des Affaires étrangères (Minrex), Eugenio Martínez Enríquez.

Alors que l'ONU et d'autres voix dans le monde appellent à la coopération et à la solidarité en ces temps de pandémie, le gouvernement des États-Unis persiste dans son blocus génocidaire contre Cuba et d'autres nations. La plus grande puissance du monde refuse le droit à la vie à un petit peuple en difficulté, qui apporte aujourd'hui une aide solidaire au personnel de santé dans 59 pays du monde et a déjà envoyé près d'une vingtaine de brigades de soutien médical dans autant de pays ayant besoin de personnel de santé pour faire face aux attaques du COVID-19.

Souce : Cubadebate