La France doit respecter les affaires intérieures du Venezuela

La République Bolivarienne du Venezuela a exigé de la France le respect de ses affaires intérieures après les déclarations du président de ce pays Emmanuel Macron qui a remis en question le système électoral vénézuélien, à propos des élections présidentielles qui auront lieu le 20 mai prochain.

« Président Emmanuel Macron, le 20 mai, des millions de Vénézuéliens éliront démocratiquement le Président de la République grâce au système électoral le plus sûr et le plus transparent du monde. Nous exigeons le respect des affaire intérieures du Venezuela, » a écrit le ministre des Relations Extérieures Jorge Arreaza sur Twitter.

Il a souligné que ces déclarations d'ingérence du président français – après qu'il ait reçu dans le pays des représentants de la droite vénézuélienne – représentent une violation du Droit International.

« Président Emmanuel Macron, un président de France ne doit pas se soumettre aux desseins belliqueux de Donald Trump et encore moins obéir à ses ordres en agressant systématiquement un pays ami et indépendant comme le Venezuela, la patrie souveraine de (Simón) Bolívar et de (Francisco) Miranda, » a-t-il écrit sur le réseau social.

Aux déclarations de Macron s'ajoutent celles de son ministre des Affaires Etrangères Jean-Yves Le Drian qui, à l'issue d'une réunion avec son homologue argentin Jorge Faurie a déclaré que « la France et ses partenaires européens prendront les mesures supplémentaires » qui conviennent contre le Venezuela.

 

Albaciudad

trad.: Bolivarinfos