Augmentation des salaires cubaines

A partir du mois d'août prochain, les salaires minimaux et les salaires des travailleurs cubains vont augmenter. Il s'agit d'une des mesures prises par le gouvernement visant à répondre aux besoins de la population et de l'économie.

A l'heure actuelle, la population active cubaine compte 7,1 millions de personnes (on estime qu'elles ne seront que 6,4 millions en 2030), dont 4.482.700 sont effectivement occupées.

L'économie cubaine est composée de deux secteurs : le secteur public et le secteur privé (que les Cubains appelent secteur non-public). Le secteur public occupe 3 millions 67 mille travailleurs, répartis sur les services publics (unidades presupuestadas) (1,5 millions, soit 48 %) et les entreprises (empresas) (1,6 million, soit 52 %). Les services publics sont entièrement subventionnés (pouvant accuser des pertes et sans obligation de faire des bénéfices), tandis que les entreprises (d'Etat) sont, en principe, autosuffisantes.

Le secteur privé est composé de coopératives (agriculture, industrie ou services) et d'indépendants, soit 1.415.700 travailleurs.

 

En 2018, le salaire mensuel moyen s'élevait, dans les entreprises, à 871 pesos, et à 634 pesos dans les services publics. Entre 2011 en 2016, le salaire a augmenté de 455 à 740 pesos.

Les salaires minimaux eux-aussi augmentent : de 225 à 400 pesos.

Le président Miguel Díaz-Canel, en visite en plusieurs provinces, a dit, lors d'une discussion à Pinar del Rio, que les prix dans le secteur public - et le même débat aura lieu dans le secteur privé - ne pourront pas augmenter, car le but est que la population ait un meilleur pouvoir d'achat.

Outre 'augmentation des salaires, d'autres mesures ont été prises visant à augmenter la production interne, diversifier et augmenter les exportations, substituer les importations par une production nationale, renforcer les entreprises d'Etat, développer les économies locales, investir, etc.

Source : Cubadebate 28 juni 2019