ACTION POUR LE VENEZUELA

Le 22 novembre, plusieurs organisations - dont cubanismo.be - se sont réunies sur la Place Schumann à Bruxelles pour protester contre les sanctions de l'UE contre le Venezuela. Regardez le vidéo (espagnol) où Erwin Carpentier, parmi d'autres, prend la parole au nom de cubanismo (1'50").

Devant les édifices du Conseil européen, Pedro Nolasco Persia, de la Coordination pour l'Amérique Latine en Belgique, disait que les sanctions "sont la continuation du blocus permanent dans les domaines économique, politique et militaire auquel est soumis le Venezuela et son gouvernement légitime de Nicolas Maduro".

Les manifestants appelaient les organisations, personnalité démocratiques, gouvernement et la communauté internationale à agit de façon solidaire avec le Venezuela et le processus économique, social et politique en cours dans ce pays latino-américain, car il est, selon eux, "un exemple pour les pays de l'Amérique Latine".

Erwin Carpentier de cubanismo.be aussi critiquait les sanctions de l'UE et fustigeait le fait que l'Europe "ne fait rien contre d'autres pays où les droits humains sont violés et par rapport aux problèmes de démocratie, par exemple en Espagne".

Antonio Meerseman, d'intal, disait que l'UE n'applique pas ses principes de façon "conséquente". L'UE nie le fait que le Venezuela a organisé plus de vingt élections démocratiques; en outre, les institutions européennes n'ont pas de légitimité de s’autoproclamer 'gardien de la démocratie'. Il soulignait aussi que les sanctions "n'ont rien à voir avec les droits des Vénézuéliens, mais qu'il cache quelque chose bien différent". Les Etats-Unis veulent contrôler les sources pétrolières de la nation sud-américaine, et pour atteindre ce but ils utiliseront toute stratégie possible.