11ème Conférence à Cuba contre l'homophobie et la transphobie

La proposition de légalisation du mariage entre personnes du même sexe ne représente qu'un seul point à l'ordre du jour lors de cette 11ème édition de la conférence contre l'homophobie et la transphobie à Cuba. Je me rallie !, est le titre de la quinzaine qui s'est ouverte le 4 mai et durera jusqu'au 18 mai à l'occasion du 30ème anniversaire du Centre National pour l'Education sexuelle (CENESEX).

Cette année, le thème de la conférence est la promotion du respect pour une orientation sexuelle libre et responsable et l'identité des genres et sur la lutte contre l'homophobie et la transphobie dans le écoles, comme l'a dit Mariela Castro, directrice du Cenesex, lors d'une conférence de presse. Elle voulait parler du travail intensif fourni par le centre au cours des cinq dernières années en faveur des droits de la communauté LGTB et du soutien que celui-ci avait reçu de la part du gouvernement cubain.

Mariage entre personnes du même sexe

"Au cours de tout ce temps, nous avons appris de ce que nous avons fait. Nous avons de nouvelles propositions qui ne consistent pas à proposer de nouvelles lois mais plutôt à travailler à des modifications de lois qui figurent déjà dans notre constitution pour en accélérer l'application, notamment pour le mariage entre personnes du même sexe. Cela a été traité en profondeur au cours de la séance plénière du parti”, annonce Mariela.

Une des nouveautés de l'événement cette année est qu'il se déroule en partie hors de La Havane, en province, comme à Pinar del Río, "pour promouvoir le principe de la décentralisation et de la diversification des activités”. Le programme comprend des activités dans les communautés, des échanges académiques et culturels, des échanges d'expériences entre professionnels, activistes et membres de communautés.

L'événement est soutenu et coordonné par le Parti Communiste de Cuba dans la province de La Havane et par le gouvernement provincial, le Ministère de l'Enseignement (MINED), le Ministère de la Santé publique (MINSAP), le Ministère de la Culture (MINCULT) et la Fédération des Femmes Cubaines (FMC). Les syndicats cubains (CTC), l'Union des Ecrivains et Artistes de Cuba (UNEAC), l'Institut Cubain pour l'Art et l'Industrie du Cinéma (ICAIC) et l'Institut Cubain de Radio et Télévision (ICRT) apportent également leur soutien.

Ecoles sans homo- et transphobie

La conférence concerne entre autres le harcèlement sur base de l'orientation sexuelle et de l'identification de genre dans les écoles, avec la participation de psychologues, sociologues et autres chercheurs. “La violence homophobe et transphobe au sein de l'école touche tous ceux qui sont concernés par cette situation : les victimes, les auteurs et les témoins. Elle a une grande influence sur la santé physique et mentale et le bien-être de la communauté scolaire. Ces situations créent un climat d'insécurité, de peur et de mécontentement au sein de la communauté scolaire, diminuent la confiance dans le personnel enseignant et dans l'institution, augmentent les risques d'automutilation et empêchent la construction de relations enrichissantes et sans idées préconçues. (CENESEX).

Combattre et prévenir le comportement homophobe et transphobe contribue à préserver les principes de la structure nationale de l'enseignement à Cuba, basée sur la sécurité à l'école, la cohabitation dans la paix et le soutien mutuel, le respect pour la diversité sociale et la responsabilité des familles.

Dit jaar gaat de conferentie over het maximaal bevorderen van eerbied voor vrije en verantwoordelijke seksuele geaardheid en geslachtsidentiteit en over het bestrijden van homofobie en transfobie in scholen, zo zei Mariela Castro, Directeur van Cenesex in een persconferentie. Ze had het over het intensieve werk dat het centrum de afgelopen vijf jaar heeft verricht voor de rechten van de LGTB-gemeenschap en de steun die het heeft gekregen van de Cubaanse regering.

Cubadebate

trad.: Claire