Le blocus illégal par les USA – qui ravage Cuba depuis plus de 60 ans – est la plus grande violation des droits de l’homme qui affecte la population cubaine. Pour beaucoup de Cubains, le blocus a toujours existé. Ils s’y sont adaptés, avec des hauts et des bas, selon la nécessité. Maintenant que le blocus s’est encore durci sous l’administration Trump, on voit de nouveau clairement quel effet de choc il a sur les familles cubaines. Et c’est ce que cubanismo.be veut mettre pour une fois particulièrement en lumière le 10 décembre, journée internationale des droits de l’homme.

De nouveaux magasins à devises voient le jour à La Havane, Santiago et Holguín. Grâce à leurs meilleurs prix et services, ils sont plus compétitifs et éliminent les circuits informels d’importation de biens de consommation en pénurie.

Le Gouvernement des États-Unis a franchi aujourd’hui une nouvelle étape dans l’agression contre le Venezuela et Cuba en ajoutant à sa liste unilatérale d’entités sanctionnées six navires transportant du pétrole du pays sud-américain à l’île.
Les bateaux punis par le Bureau du contrôle des avoirs étrangers du Département du Trésor sont Icare, battant pavillon panaméen, et Luisa Cáceres de Arismendi, Manuela Sáenz, Paramaconi, Terepaima et Yare, battant pavillon vénézuélien.

Une certaine confusion règne dans nos médias au sujet de ce qui s'est passé en Bolivie le dimanche 10 novembre. Après une quatrième victoire électorale du président Evo Morales, des protestations violentes et bien organisées contre sa réélection ont eu lieu.

Plus de 1300 personnes de 94 pays différents ont participé à la conférence anti-impérialiste à La Havane, le week-end dernier (1-3 novembre 2019), dont Greet Daems, député PVDA*PTB au Parlement fédéral et moi-même, en tant que présidente du mouvement de solidarité Cubanismo.be.

Par 187 voix contre trois, avec deux abstentions, l'Assemblée générale des Nations unies a adopté jeudi soir à New York la résolution déposée par La Havane....

Le 20 octobre le président Evo Morales est sorti vainqueur des urnes lors du premier tour des élections présidentielles, mais l’opposition est déterminée à rejeter ces résultats.

l’Équateur a connu au mois d’octobre une explosion sociale déclenchée par l’augmentation subite du prix des carburants. Beaucoup d'Ecuatoriens s’estiment trahie par le virage néolibéral du président Moreno, qui avait promis de poursuivre la «révolution citoyenne» de son prédécesseur Rafael Correa. Il présente son analyse de la crise actuel.

Sous ce titre, le journal Le Dauphiné Libéré du 29 Octobre consacre un dossier à ce sujet avec un titre en première page et la totalité de la quatrième de couverture.

Vendredi soir, le 25 octobre, des dizaines de personnes se sont rassemblées à la Gare centrale de Bruxelles pour un flash mob contre le blocus. Beaucoup de spectateurs et une très bonne ambiance. 

Source du video: https://stopdeblokkade.be/

Pages